Les Bara sont une des 18 tribus de Madagascar et occupent un vaste territoire qui s’étend de IKALAMAVONY au NORD, IVOHIBE à l’EST,ANKAZOABO à l’OUEST et BETROKA au SUD.

Ce sont de très bons Pasteurs (Eleveurs de Zébus) et consacrent leur vie entière à essayer d’en avoir le plus possible. Leur rêve est d’en avoir des millions car c’est un signe de richesse et de respect.
Toutes leurs traditions et leurs rites tournent autour du Zébu, et par conséquent leurs fêtes ou leurs funérailles ne sont pas bien faites si l’on ne sacrifie pas au moins un Zébu.
La particularité des Bara qui vivent autour de l’ISALO est le fait qu’ils utilisent les nombreuses montagnes de calcaire pour cacher leurs morts. Ils ne les enterrent pas mais cherchent des trous naturels dans les roches du Massif de l’ISALO pour faire des tombeaux. Il suffit de bien regarder afin de remarquer les entassements de pierres, soit à la cime des montagnes, soit à la base, pour s’en rendre compte.
Le Deuil est différent des autres tribus de Madagascar, la façon des femmes de se tresser les cheveux, se laisser pousser la barbe pendant 3 mois chez les hommes.

Quand on parle des BARA, on pense en premier lieu aux voleurs de Zébus (Mavo,Dahalo,Malaso). C’est leur jeu et sport favori que de voler des Zébu sans se faire attraper ou tuer par les autres. Il faut beaucoup d’astuce, de ruses et de savoir faire, surtout qu’actuellement les forces de l’ordre tout aussi de la partie s’engagent à fond pour aider les propriétaires à rattraper les voleurs.
Cela ne les empêche pas de voler, car pour se marier, on doit voler un Zébu afin de prouver sa virilité, quitte à se faire arrêter pour ensuite croupir en prison.

Pour le Mariage, on donne un Zébu aux parents et un autre pour la femme. On sacrifie celui destiné aux parents que l’on mange avec les invités. Les fêtes Bara « HAVORIA » sont toujours accompagnées de rhum Malgache et de Musique Folklorique. Après la fête les invités repartent en emportant aussi de la viande.

Pour les Bara, la polygamie est normale et on peut trouver des hommes qui épousent jusqu’à 7 femmes. Il y a quand même quelques obligations si l’on souhaite avoir plus d’une femme, il faut l’autorisation de la première, des deux pour une troisième et ainsi de suite. Tout est payé en Zébus. Dans la plupart des cas, la polygamie est quand même réservée aux « riches ».
Concernant leurs tenues vestimentaires, en « siky be »de flanelle pouvant couvrir tout le corps ou en « bemiray » (patchwork), un chapeau de paille ou en cuir, un pantalon ou short, et les « kiranyl »(souliers de brousse) pour les hommes, ainsi qu’un peigne sur la tête différencie l’homme marié ou en quête d’une compagne à laquelle il donne le peigne son choix fait.

Les femmes sont vêtues de robes simples mais colorées et par-dessus un paréo appelé Lambahoany. Elles ne mettent de chaussures que les jours de Fête et le mode de coiffure marque la situation familiale autre femmes mariées et célibataires. Mais dans la plupart des cas, elles portent toutes des bigoudis sur leurs tresses. Un village Bara est entouré par plusieurs couches de cactus épineux, des sisals, et leurs maisons sont généralement construites à base de roseaux enduits de terre mélangée avec de la bouse de Zébus. Les toitures sont en chaume « Bozaka », une herbe qui pousse dans l’ISALO.

Les Bara ont 4 Tabous en général :
Le sanglier, la pintade, la chèvre (Interdiction de toucher, élever, manger) ainsi que de toucher des saletés (exemple les ordures). Mais il faut également dire que chez eux, chacun a également ses propres tabous à lui tout seul…l’origine de ces tabous reste néanmoins très vague.

Chez les BARA, leurs ODY (gris-gris) se divisent en quatre :

Les FANDROROTA (attirance) richesse, argent, femmes/hommes

  • Les ODY BIBY (piqûres venimeuses) insectes, araignées, scorpions
  • Les ODY BASY (fusils) pensant que l’on peut changer les balles en eau
  • Les ODY VARATRA (foudre) protection pendant les orages
Share